Université Toulouse le Mirail

 

HISTOIRE

L’Université de Toulouse-Le Mirail s’inscrit dans une longue tradition d’humanisme et d’ouverture disciplinaire.

Créée dès 1229, elle connaît au XVIe siècle une grande renommée, puisqu’elle accueille des humanistes prestigieux tels Michel Servet, Étienne Dolet, Michel de l’Hospital, Rabelais et probablement Montaigne.

En 1808, devenue Université impériale, elle regroupe les Facultés de Théologie Catholique et Protestante, des Lettres, de Droit, des Sciences et une école de Médecine.

Au XXe siècle, l’Université des Lettres atteint son plein développement : elle quitte le centre ville en 1968 pour s’installer définitivement en 1971 dans le nouveau quartier du Mirail – le “miroir” en occitan – qui lui a donné son nom.

En 1984, la loi Savary lui donne ses structures actuelles : trois Conseils et des Unités de Formation et de Recherche. Depuis, ses effectifs ont presque doublé : de 14000 étudiants en 1984, elle passe aujourd’hui à plus de 24000.

POLITIQUE GENERALE

Tout en maintenant avec exigence l’héritage reçu, l’Université de Toulouse-Le Mirail s’attache à offrir de nouveaux contenus, à construire de nouveaux parcours, à proposer de nouvelles implantations.

L’Université intervient dans la formation professionnelle des adultes par son service de formation continue, assure un important service d’enseignement à distance et développe des relations internationales avec de nombreux pays.

Actuellement, elle participe à la grande réforme décidée par l’État dans le cadre de la décentralisation, de la déconcentration et de l’aménagement du territoire : les délocalisations, qui ont pour but de faire de l’Université un grand service public de proximité, en sont la réalisation la plus marquante.

Face aux défis qui lui sont lancés : gérer le nombre, la diversité et un environnement élargi, l’Université de Toulouse-Le Mirail s’est engagée résolument, ces dernières années, dans la voie du renouveau.

En effet, l’équipe présidentielle a saisi les possibilités offertes par les autorités de tutelle :
. en appliquant la politique contractuelle Établissement-État ;
. en réformant le premier et le deuxième cycle d’enseignement ;
. en engageant une réflexion interne pour adopter, à terme, de nouvelles structures de fonctionnement ;
. en réaménageant le campus.

Développer la pluridisciplinarité, approfondir la culture générale, offrir à l’étudiant des parcours de formation plus clairs et plus cohérents, tels sont les objectifs que l’Université de Toulouse-Le Mirail a choisis pour les années à venir.

Los comentarios están cerrados.